Soul of Anbessa & Vernon ‘Maytone’ Buckley

431534_390112374388391_1408724885_n

It ago dread ina Switzerland ! C’est le titre du mémoire que rendait Marc Ismail, à la fin de ses études à l’Université de Fribourg, il y a huit ans. Depuis, l’homme a monté son label, enregistré deux riddims, et fait posé dessus une pléiade de vétérans, de Stranger Cole à Johnny Osbourne en passant par Prince Alla. Rien que ça. Le dernier morceau du Tizita riddim est signé Vernon ‘Maytone’ Buckley et arrive comme une confirmation pour ceux qui en doutaient encore : Yes, It really dread ina Switzerland !

Soul Of Anbessa, c’est ce label suisse, fondé en 2006 par Marc Ismail. La démarche est simple, et ici décrite par le producteur lui-même : « releasing roots music with a conscious message, played by live musicians, as well as trying and finding back the lost sound of the golden era of the genre ». L’identité du label réside dans ce souci constant : retrouver le son authentique, celui proche de l’âge d’or du reggae. Pour parvenir au résultat qu’il espère, Marc Ismail  a une idée en tête : faire jouer son reggae par ceux là même qui, dans les 70’s et 80’s, l’ont inventé. Il part en Jamaique et s’entoure des meilleurs : Style Scott tient les baguettes, Errol Holt est à la basse, Dwight Pinkney à la gratte et Robbie Lyn aux claviers … ma foi, de quoi sortir un bon riddim !


Voilà donc que l’ultime cut de son petit deuxième, le 
Tizita, arrive dans les bacs de vos disquaires (sérieux). Les fans des Maytones vont frissonner, car c’est Vernon Buckley, l’une des voix les plus charismatiques du reggae, qui s’y colle. Le titre, Why peace take a back seat, est excellent. Comme d’habitude avec Vernon, la performance vocale est excellente. Ce riddim, pourtant déjà visité avec brio par Jah Bast & the Tamlins notamment, prend avec la voix de Buckley une résonnance particulière. En face B, l’orgue d’Inyaki, de la Basque Dub Foundation, vient se poser à la perfection, clôturant ainsi en beauté la série sur le Tizita riddim. Et pour ne rien gâcher, l’artwork du 45, réalisé par un certain Litelet, est très réussi.

Il se chuchote que le 3e riddim estampillé Soul Of Anbessa débarquera en 2013, et qu’il sera wild like a crocodile. Watch out !

Pour prolonger et découvrir l’ensemble des production du label, c’est par ici =>  Soul Of Anbessa

Advertisements

One thought on “Soul of Anbessa & Vernon ‘Maytone’ Buckley

  1. Pingback: Interview Soul of Anbessa (Marc Ismail) | Killers Without Fillers

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s