Tell me you will stay …

jackie-paris-make-me-smile-brilliant_331076

Trop souvent obnubilé par l’immense succès de son Stalag et de la partie digitale de sa carrière, on oublie de préciser que Winston Riley n’a pas commencé dans les 80’s. Le Dave Barker dont je vous parlais précédemment – et que ce post reléguera dans les oubliettes du blog – n’en est qu’un énième exemple. Deux valant toujours mieux qu’un, je m’en vais vous parler d’une autre des pépites 70’s produites par Mr Riley.

La date d’enregistrement de cette merveille signée Jackie Paris m’est inconnue. Néanmoins, si je devais lâcher une estimation, comme çà, au doigt mouillé, je dirais qu’on est ici en 73-74. La chanson, Make me smile, est une cover, comme l’indique la mention “adapted” qu’on retrouve sous les crédits du 45. De qui, de quoi ? Pas la peine de me demander, je n’en sais rien. Eh oui, le KillersWithoutFillers ne se moque pas de vous, l’info est précise. Bon, blagues à part, vous vous doutez que si je me lance dans l’écriture d’un fafiot sur un single dont je ne sais quasi-rien, c’est que le contenu imprimé dessus en vaut la peine. Le roulement de batterie qui donne le coup d’envoi est léger. Au bout de quelques secondes d’intro, la particularité de cette chanson se dévoile : l’harmonica. Une originalité pas si originale d’ailleurs : les Skin Flesh & Bones, qui assure le backing, utilisent assez régulièrement cet instrument, pour leur Butter fe fish notamment. Alors l’harmonica, vous me direz, dans le reggae, c’est à double tranchant : on peut rapidement verser dans la bouse country-side peu reluisante. Mais dans Make me smile, pour le coup, l’instrument transcende un riddim déjà épais, tricoté, et emporte le tout royalement. La voix que vient poser Jackie Paris sur cet ensemble est sublime, empreinte d’une sincérité et d’une mélancolie bouleversante. Rarement un vocal aura aussi bien collé à un riddim. Le morceau s’inscrit dans la lignée des chansons de rupture, d’amours déchus, dans la veine d’un Breaking up d’Alton Ellis, par exemple. L’ancien chanteur des Sensations implore sa bien-aimée dans un désespoir presque pathétique – au sens noble du terme : “Tell me you will stay … Make me smile !”. De quoi faire fondre le plus rocailleux de tous les cœurs.

Enfin, outre la beauté de la chanson, ce genre de cri a un mérite – qui n’est pas moindre : nous rappeler que l’amour obsède et tourmente de la même façon les sufferers de Tivoli Gardens et les traders de la City. Love is universal, disent les rastas. Pas étonnant finalement que celui qui nous le rappelle porte le nom de la capitale du romantisme.

Advertisements

3 thoughts on “Tell me you will stay …

  1. Pour la partie “top10 plus influents” ce n’est qu’un ressenti personnel, en plus d’être une simple accroche d’article. C’est d’ailleurs intéressant de savoir que tu vois le truc comme ça, certain te suivront à mon avis sur cette vision. Mais son statut dans la musique JA est à mes yeux plus important que ce que tu dis, il est quand même avec “Double Barrell” en 71 le deuxième jamaïquain (après Israelites) à se hisser numéro 1 des charts anglais (Numéro 1 de “Top of the Pops”, pas du chart d’une radio brixtono-brixtonienne, c’est pas un mince exploit en 71!).

  2. Completement et j’ai souligné le fait qu’il a regulierement laché des perls et des HITS… Mais jamais il ne s’est imposé comme certain prod l’ont fait de coxsone a gibbs en passant par Jo-Jo-hookim, junjo et d’autres. Surtout en digi il a pas été très très influent. Quand au top ten c’est tendu tellement il ya de types, après peut être n’est ce que subjectif mais j’aurai jamais pensé à mettre riley dedans; un top ten c’est mince. Dans un top ten producer bien subjectif pourquoi pas. Mais un top ten des jams les plus influents, je sais pas. Mais discussion interessante justement, c’est pourquoi j’ai répondu, car c’est pas n’importe qui non plus… Il ya de l’argument valable dans les deux sens quoi… bye

  3. Pingback: Du Reggae avec de l’harmonica dedans | Killers Without Fillers

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s