Footstep of the warder…

gdfvxcfsdxc

Je n’sais pas pour vous, mais moi j’ai commencé le reggae par Bob MarleyPeter Tosh, voire Burning Spear. D’une folle originalité, hein (1) ? A l’époque, je n’me doutais encore de rien. C’était avant que je saute à pieds joints et sans corde dans le puits sans fond de la musique jamaïquaine. Aussi, les chansons  dans mon baladeur qui n’était pas créditées à ces trois noms faisaient figure d’exception. Encore plus exceptionnelles : les chansons qui depuis cette époque n’en sont pas sorti (bah oui, j’ai viré Legend et Uprising depuis longtemps !). Tout ça pour vous dire que je vais parler d’une de celles-là.

Plus besoin de tourner autour du pot, il s’agit du morceau de Sangie DavisJingling keys. Fameux, à plusieurs titres : déjà, autant le dire tout de suite, n’essayez pas de chercher le disque (2), cette merveille n’a jamais été plaquée sur wax.  Et pour cause : Sangie Davis auteur-compositeur du morcif, ne l’a pas enregistré pour le sortir mais pour le proposer à Bob Marley. La mythique Dada demo tape, que tous les mordus de Robert Nesta connaissent… Bon, vous vous doutez que si j’écris ces quelques lignes, ce n’est pas uniquement pour vous raconter l’histoire, somme toute assez banale, d’une des milliers de tracks jamais éditées en Jamaïque. Non, si je le fais, c’est parce que cette démo n’a rien d’expérimentale ou d’inachevée. Elle est, simplement, géniale.

Au départ, quelques percussions sont parsemées. Le modeste roulement de batterie introduit une ligne de basse ronde, cyclique, fournie en notes, une ligne de basse compliquée, variante qui s’empare de tout l’espace dès son entrée. De quoi décoller votre papier-peint sans grattoir. Le skank, régulier, joue à merveille son rôle d’assise rythmique. La guitare lead tricote et vient perdre quelques accords acérés en fin de phrase. Deux notes d’orgue viennent coucher ceux qui seraient encore debout à ce moment-là.

La performance vocale de Sangie Davis est elle aussi saisissante.  Pas besoin d’être bilingue pour palper l’émotion qui lui noue la gorge lorsqu’il entonne ses couplets. Quand on se penche sur les paroles, l’impression est confirmée. A 10 000 bornes du dit et re-dit par le reggae, type  “I love Jah Jah” ou “Babylon shall fall”, la poésie du patron actuel des 12 tribes se dévoile. Le morceau est une complainte d’un prisonnier, enfermé injustement, qui, inlassablement, comme un mauvais refrain, entend au loin le tintement des clefs. De suite, les métaphores et paraboles fusent, mais sur ce coup, je laisse votre imagination faire son travail.

Je vous laisse avec le morceau (crédité sur le très précis youtube à Bob Marley… tu t’es fait youtuber ! ©). Pour ceux qui découvriraient, Killers Without Fillers décline toute responsabilité en cas d’accident vasculaire-cérébral.

Lyrics :

Footstep of the warder
With his bunch of jingling keys
Is there another prisoner coming in
Or I and I will be free ?
Now he’s walking up the corridor
As i stand here militantly
The same judge who found me guilty
Could have proved my innocency

Innocency, jingling keys
They do as they please
Jingling keys
They do as they please

So brothers don’t you worry
Just build your unity
They’re only try to test us
To see if they can weaken us mentally
But some day they’ll be sorry
For the real culprits will be
Behind thoses iron curtains
Then i’ll have those jingling keys

Jingling keys, jingling keys
They do as they please
Jingling keys, They jingle for me
They do as they please

Notes :
(1) Je propose une pétition pour interdire la question “Comment avez-vous connu le reggae” dans les interviews, particulièrement quand c’est l’interview d’un français. Comment a-t-il connu le reggae ? Evidemment par Bob Marley.
(2) Enfin, sauf si un affreux bootleg japonais mal crédité vous convient.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s