Une rétrospective King Tubby sur la BBC

KingTubby1

Bon, ce n’est pas qu’la BBC ait particulièrement besoin de moi pour assurer sa promotion, mais lorsqu’un document d’une si grande valeur est jeté à la face aveugle du spectacle, il devient de salubrité publique de relayer l’information. En français, cette phrase est longue et chiante. Les jamaïcains disent Wake the town & tell the people. Ils ont le sens de la formule.

L’objet en question est radiophonique, et livré par le so british David Rodigan. L’emblématique Dj propose sur la BBC une émission intitulée 1 Xtra’s Stories : Gone Too Soon (1), qui, comme son nom ne l’indique pas si vous n’êtes pas anglophone pour un sou, se consacre aux artistes qui nous ont quittés trop tôt. Cette fois, c’est l’œuvre du grand King Tubby que Rodigan dissèque en 4 épisodes d’une heure. Rien d’autre que le Dub OriginatorOsbourne Ruddock. Le patron, quoi. Le King on t’a dit.

wp0_wpa62433e9_1aEt lorsque Rodigan s’attaque à la montagne Tubby, il ne fait pas les choses à moitié. Sur une bande son en or massif envoyé par le DJ, d’illustres intervenants, comme Bunny Lee ou King Jammy livrent leurs anecdotes, tandis que Rodigan tente de démontrer l’influence de Tubby sur la musique moderne. Le tout est mixé avec une précision chirurgicale, jouissive, au point que même ceux qui ne captent rien à l’anglais, pour peu qu’ils aient la fibre radiophonique, prendront leur pied à s’imprégner de cet objet sonore. Vous l’aurez compris, j’ai bien aimé, quoi, et vous encourage à y jeter une oreille, ou deux. D’autant que je n’vous parle là que du premier épisode, il en reste 3 à venir. Stay tuned !

(1) Je vous remets le lien ici, pour ceux qui ne savent pas encore – c’était mon cas il y a peu – ce qu’est un lien hypertexte. Lien vers les podcasts.

Allez, comme vous avez été sage, je vous mets également en bonus ce qui, à mes oreilles, constitue l’un des dubs les plus aboutis dont la Jamaïque ait accouché par King interposé. Vous m’accorderez que cet art est d’une toute autre finesse entre les mains du Roi que dans celles des bassheads du dub 3000’s. À bon entendeur.

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s