Be true to yourself

P1000788

On a tous, dans notre parcours musical, nos petites marottes. Pour certains ce sera un instrument, pour d’autres un producteur, un studio. Je dois pour ma part en confesser trois : Studio One, Errol Dunkley et Alton Ellis. Vous me direz, je n’me mouille pas des masses. Mais avec ces trois-là, j’ai construit au fil des années une relation particulière. C’est que, je bois mon café avec Errol presque tous les matins, depuis un bon moment. Alton m’accompagne dans le métro, ça forge une relation. Et puis, quand j’ai besoin d’un petit coup de relativisme, je me dis que in the ghetto it’s not so easy to live in a 4×6, et que, l’un dans l’autre, je n’me porte pas si mal.

images

Tout ça pour vous dire que j’adore Alton Ellis. Mais le disque qui m’amène à vous causer du patron est crédité Tony Gordon, mystère que je n’ambitionne pas de résoudre ici. Si le crédit est foireux, les premières intonations ne laissent pas de place au doute : ” Hold on I’m coming / don’t be ashamed “. Avec cette façon caractéristique d’exagérer le “che” de “shame” : c’est Alton. L’intro cuivrée installe le thème. Sur un riddim funky syncopé par d’abyssaux breaksMonsieur Soul of Jamaïque délivre une prestation époustouflante. Ses 4 lignes de lyrics finissent en apothéose lors d’un immense ” You got to be true to yourself “ sur lequel il est rejoint par les chœurs. Pas besoin de grands discours pour frapper fort, quelques mots chantés avec ce talent suffisent. Pourtant, difficile de saisir toute la subtilité des paroles, le charabia-patwa d’Alton étant strictement imbitable pour des francophones de notre espèce. Mais le fracassant ” Speak loud and clear / no matter who standing there “ de Mr Ellis suffira à vous foutre par terre, parole de Killers Without FillersMusic speak louder than words, et ce même lorsqu’on parle de la musique…des mots. Derrière, le saxophone s’envoie un terrible solo : c’est dire si on est gâté en un bout de plastique d’à peine 7 pouces.

Attention, mode auto-promo on : Si toi aussi tu te dis que ça serait quand même vachement cool d’entendre cette chanson en sound-system, ben figure toi que c’est possible. T’as qu’à nous rejoindre à la Galerie Episodique le 15 Mars prochain. Ce soir-là on investit une galerie d’art, avec la sono Jumbo Rock, Foundation Hi-fi et Roots Fi Disco. Des sélections de ce calibre dans une galerie d’art, avoue que ça fait un beau tableau !
1560466_10202246063331904_1690781168_n

Lyrics :
Hold on I’m coming / Don’t be ashamed
Make sure the thing you sing wont hurt your brother or yourself

Better be true to yourself (x2) (chorus : To yourself)

Speak loud and clear / No matter who standing there
If no one understand you / réponse : “God himself will hear you clear”

Advertisements

4 thoughts on “Be true to yourself

  1. Pingback: [Brand new] Capital Letters | Wolf 12″ | Killers Without Fillers

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s