The Delegators – All aboard !

IMG_5497

Décidément, les années 2013 et 2014 auront vu naître de bien jolis disques de reggae – qui l’eût cru ? Après une longue et sombre période de disette, qui correspond à la déferlante dub-tectonique(1), les amateurs de reggae à vocation ‘oldies-revival’ semblent entrevoir une éclaircie. Et entre Soul of AnbessaThe GiantsDarker shades of RootsRoberto Sanchez, ou le nouveau disque de Tetrack (…), on finit presque par voir le soleil ! Aujourd’hui, je m’en vais ajouter un nom à cette liste de brand-new old-school production chaudement recommandée : The Delegators.

thedelegators

Si le nom Delegators ne vous dit encore rien, c’est peut-être parce que l’album dont je m’apprête à parler est leur tout premier2 : All aboard ! D’abord : qui sont les Delegators ? Un groupe de british, formation à 5, guitare-voix-basse-batterie-sax, emmené par la soulful voice de Janet Kumah. Les Delegators jouent un reggae classieux, qu’on pourrait qualifier de skinhead, si on cherchait à tout mettre dans des cases. Quoiqu’il en soit, le groupe respecte à merveille la préconisation du logo Studio One : Reggae – Ska – Soul. Alors, forcément, on aime.

coxsone

Le disque s’ouvre sur un chatoyant rocksteady, Be good to me, le genre qui se libère d’un coup, qui se déploie subitement en sortie d’intro. Dès les premières notes de Janet Kumah, on est séduit par sa manière de glisser sur le riddim, de slider sur la vague groovy que lui sert la formation. Un simple riff de sax, quelques accords de guitare bien sentis, un drumming impeccable : chacun est à sa place, personne n’en fait trop, et ça déchire.

Derrière, place à un gros ska, I didn’t mean to break your heart. Tous les canons sont respectés : skank entêtant appuyé par les cuivres, cymbale aérienne,  et cette incroyable agilité pour négocier le virage entre majeur et mineur – au moment où la voix de Janet retombe pour faire  “I didn’t mean to break your heart“… Ces gens-là ont dû écouter beaucoup de musique jamaïcaine : ils ont tout compris !

L’album est excellent, de la première à la dernière note : killers without fillers! Aussi ne vais-je pas vous faire un détail fastidieux de chaque chanson. Je vais toutefois placer deux mentions spéciales : la première pour le titre éponyme All Aboard. Un rocksteady exagérément lent, encore plus gras que le tajine de ma grand-mère, digne descendant des grosses pépites de chez Merritone (RIP Hopeton Lewis)3. Bluffant !

La seconde pour Minus one, première piste de la face B : un killer ska qui me fait me demander : y’avait Prince Buster en studio avec vous les gars ?

Foncez vite chopper votre copie sur le bandcamp des milanais de Brainlab Groove qui éditent cette merveille en deux versions vinyls, wax noire et transparente. All Aboard !

  1. logo_new_web(no dis’ – c’est pour la blague)
  2. après toutefois un premier EP en 2010, Movin On
  3. Hopeton Lewis dies, leaves legacy
Advertisements

5 thoughts on “The Delegators – All aboard !

  1. Pingback: Killers Without Fillers (FR) talks about The Delegators | Brainlab Groove

  2. Man … en meme temps que je découvre leur talent .. j’apprends que l’aventure s’arrête déjà !!! Annoncé sur leur site Facebook il y a quelques jours !! on va les voir pour leur dernier concert en Angleterre ??

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s