Lloyd & Glen “Happy Home” | Count Shelly

Laissez-moi vous présenter un joli petit disque sur lequel j’ai mis la main récemment : Lloyd & Glen “Happy Home”, édité (entre autres) par le label anglais Count Shelly.

IMG_5615Lloyd & Glen (1) ; Lloyd Robinson et Glen Brown : deux noms qui, lorsqu’ils sont accolés, évoquent invariablement chez l’amateur de musique jamaïcaine le fameux Rudies Give Up, cet incroyable rocksteady exhumé par Rock a Shaka (qu’Onlyroots s’apprête d’ailleurs à rééditer). Pour notre bonheur, les deux compères n’en sont pas resté là. Quelques bons disques disséminés à droite, et à gauche ; et ce Happy Home, donc. Pour qui a-t-il été enregistré ? Je n’en sais rien (2). Dans quel studio ? Aucune idée. Avec quels musiciens ? No lo se. Voyez, ça valait vraiment le coup de se fendre d’un billet !

LloydRobinsonearlyTrêve de plaisanteries. Sur l’intro, la guitare lead laisse tomber des notes que l’orgue se charge de rattraper. La partie organ du morceau est d’une simplicité biblique : le claviériste ne joue que sur deux notes tout du long, ce qui n’empêche pas son instrument de tenir un rôle important pour la chanson : à la fois le liant entre deux mesures et la hache qui syncope le rythme. Je n’suis pas musicologue pour deux sous, alors ceci est peut-être (voire certainement) une infâme connerie. Mais je la dis quand même.

” When we reach that glorious land / Every man must be free “

Derrière, Lloyd Robinson entame : “Better days are … coming soon“, rejoint très vite sur le “coming soon” par Glen. Il n’est plus à prouver que ces deux là savent manier leur instrument à cordes (vocales). Mais on peut ajouter qu’en plus, leur deux voix s’accordent par-fai-te-ment. Harmonie jouissive. Le thème de la chanson, là aussi un classique de la liturgie reggae : la repatriation : “When we reach that glorious land / Every man must be free”.

Et ce label alors, Count Shelly ? Queques éléments : Shelly “Ephraïm” Barrett était maçon en Jamaïque, et même, coureur cycliste. Émigré en Angleterre, il se rapproche par on ne sait quel concours de circonstances de la musique et établit son sound-system et label, Count Shelly, au début des années 70. Il éditera dessus nombre de tueries, du Errol Dunkley, du Delroy Wilson, du Upsetters, ou ce Bushranger que je vous jouais iciCream of the crop ! Je n’vais pas m’épancher plus sur le Comte, et vous renvoie à cette excellente bio.

Count shellyVoilà donc pour ce Happy Home.D’aucuns me diront qu’il s’agit d’une sympathique “little tune'”, d’un gentillet morceau, ma foi bien appréciable. Mais je crois que ce serait sous-estimer la puissance du morcif. Laissez-y plusieurs écoutes pour vous en convaincre.

Je vous laisse avec une autre chanson de Lloyd Robinson (que je ne pouvais pas ne pas coller à partir du moment où j’avais prononcé son nom) : un cri du cœur déchirant qui me bouleverse à chaque écoute : No More Trouble. Lloyd, toi qui nous a quitté il y a quelques mois et nous surveille d’en haut : merci pour ce moment.

Notes : Pour les besoins du billet, j’ai fait une entorse à ma règle : j’ai feed the beast (the beast=youteube) Que cette faute me soit pardonnée.

(1) : Ici crédité Lloyd & Len, sans le G. Face B : Lloyd & Glen – The prophets.
(2) : le macaron indique tout de même un “produced by Tuts”. Mais schkounada Tuts ?

Advertisements

3 thoughts on “Lloyd & Glen “Happy Home” | Count Shelly

  1. Je sais que certains – qu’on les roue à coup d’acétates sur la place publique 🙂 – qualifient ce genre de morceaux de “little tunes”, mais pour moi ça vaut tous les “ultra-deep-shaka-killer-one-away-roots” du monde ! Sublime morceau amha, merci pour ce billet qui sent bon l’amour de la bonne musique !

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s